vendredi 10 février 2017

"Personalbuch Kriegshilfseinsatz Luftwaffe" (1944-1945) Photos Collection Privée

"Personalbuch Kriegshilfseinsatz Luftwaffe" (1944-1945) :

Le 1er Juin 1943, tous les "Gauleiter" du Reich, recevaient du ministère de l'intérieur l'ordre d'incorporer dans les "LuftwaffenHelfer" les élèves nés en 1926 et 1927. Ces élèves devaient remplacer les 120 000 artilleurs de la "Flieger Abwehr Kanone" (Flak) allemande et permettre leur envoi sur le front Russe. Les jeunes "Hajot" faisaient leur apprentissage sur des "Flak Vierling" ainsi que sur des pièces russe de 37 mm. C'est ainsi qu'un livret spécifique à cette formation fut créé.

Couverture:
Il s'agit d'un "PersonalBuch" destiné aux "HJ-LuftwaffenHelfer" soit les jeunes "Hitlerjugend" servant comme auxiliaire de la "Luftwaffe".
Ce type de livret fut instauré en cours d'année 1943, il était destiné à l'ensemble des jeunes HJ souhaitant devenir "KriegsFreiwillige" (volontaire à l'effort de guerre) dans les "HJ-Lwh". A partir de l'année 1944, ce livret se généralisera pour l'ensemble des "Flak-Helfer".

Sur la couverture on trouve une étiquette avec nom du propriétaire "KASPERBAUER Paul" et l'insigne spécifique des "HJ-LwH". Il s'agit d'un aigle de la "Luftwaffe" au dessus duquel se trouve les lettres "L H" pour "LuftwaffenHelfer", le tout dans un triangle inversé. Cet insigne se retrouve sur l'uniforme des jeunes HJ servant dans cette formation, cousu au dessus de la poche droite.




Page 1:
On note l'absence de photo, guère étonnant vu l'ouverture du livret (1944), sur bon nombre de "PersonalBuch" la photo n'a jamais été mise.
On trouve le numéro du document "N°58" qui reste un très petit chiffre, le grade "HJ-LuftwaffenHelfer" puis devenu "HJ-Luftwaffe Oberhelfer" en "Okt 1944", le numéro de plaque d'identité "223" affecté au "2./schw. Flak Abt. 522" et enfin la taille du masque à gaz "2".



Pages 2 & 3:
Les informations sur le propriètaire du livret. Il est né le "4.6.1928" (âgé de 16 en 1944) à "Spiegelau" de religion catholique. Le "PersonalBuch" est validé "5 Jan 1944" par le "2./schw. Flak Abt. 522" avec le tampon portant le "Feldpost 31567" indiquant "(12.3.1943-7.9.1943) 2. Batterie schwere Flak-Abteilung 522 (o)".

Avant de servir dans les "HJ-LuftwaffenHelfer" il appartenait au "Bann 341" correspondant au secteur de "Deggendorf". Il servira dans 5 unités différentes de la Flak:
-du 05/01/44 au 21/03/44 : "2./schw. Flak Abt. 522 (o)".
-du 21/03/44 au 15/05/44 : "Battr. z.b.v. 6258".
-du 16/05/44 au 04/09/44 : "z.b.v. Battr. 6216".
-du 09/09/44 au 29/01/45 : "1./schw. Flakabt. 290 (v)".
-du 30/01/45 au 20/02/45 : "2./ s. Flakabt. 313 (v)".

Au moment où le jeune Kasperbauer rejoint le s. Flak Abt. 522 au début Janvier 1944, cette unité est engagée dans la défense anti-aérienne de Nüremberg, dans le cadre du "Flakuntergruppe Platnersberg" (banlieue de Nüremberg). Entre Mars et Septembre 1944, Kasperbauer est affecté à deux autres unités indéterminées "à usage spécial", appelées également "Alarm Batteries". Ces unités temporaires rassemblaient des éléments divers, avant d’être absorbées par des Abteilungen classiques.
Début Septembre, il rejoint le s. Flakabt. 290, réparti en différents points entre Wien et Brüx, en Autriche. La 1.batterie est rattachée au Flak Regt. 88 formant le "Flakgruppe Brüx".  A la fin Janvier 1945, il est versé à une autre Abteilung, le s. Flak Abt. 313, engagé dans le même secteur de Brüx. Il en sera manifestement démobilisé le 20 Février 1945.


Pages 4 & 5 :
Les informations concernant la famille du jeune "KASPERBAUER Paul" et les différents vaccins reçus.


Pages 12 & 13:
L'équipement et l'uniforme perçu par le jeune "Flak-Helfer".
Une grande quantité de cet équipement est du réglementaire de la "Hitlerjugend", il perçoit un "HJ-Mütze", "BraunenHemd", "HJ-Mantel", ect...Il est a noter, qu'il perçoit l'ensemble réglementaire d'hiver le "HJ-Winteruniform", qui reste l'uniforme représentatif des "HJ-LuftwaffenHelfer".
Il touche également tout l'équipement nécessaire d'un soldat du sac à pain, un "Gazmaske" en passant par le ceinturon et même un "Stahlhelm". Ce qui prouve parfaitement que les jeunes "HJ-LwH", bien que non majeur étaient considérés comme des soldats.

Dans certains cas, ils peuvent même percevoir des cartouchières et une arme lorsqu'ils sont de fonction de "Wacht" sur un aérodrome par exemple.

 
 
Page 15:
Les "Flakhelfer" ont deux fois par an, 14 jours de permission. Ces deux permissions sont inscrit dans la rubrique "congés de plus de 5 jours" sous l'appellation "Erholungsurlaub" soit congés de récupération.
 
 

Page 16:
Les congés exceptionnels, sont inscrit sous la rubrique "moins de 5 jours".
La deuxième inscription indique "Sonderurlaub wg Todesfall", congé exceptionnel pour décès. Probablement en rapport avec la guerre, par la perte d'un proche...
 
 
Page 18:
La validation du grade de "HJ-Luftwaffe Oberhelfer" le "1.10.1944" par le "Hauptmann" du "1./schw. Flak Abt. 290" .
 
 
"Beurteilung":
Appréciation établie par le chef de la batterie z.b.v. 6216. Celle-ci détaille le comportement du jeune auxiliaire et souligne ses bonnes connaissances en artillerie antiaérienne ainsi que ses bons services comme servant de 8,8 cm Flak.
 
 
"Heranziehung von Schülern":
Une dispense d’école pour l’aide de guerre de la jeunesse allemande dans la Luftwaffe. En théorie, les courts devaient continuer mais le nombre d'attaque aérienne augmentant les jeunes "HJ-LuftwaffenHelfer" furent dispensés de ces derniers. A noter que cette dispense est réalisée par l'enseignant "Josef KASPERBAUER" qui n'est d'autre que le père du jeune "HJ-LwH".
 
 


vendredi 6 janvier 2017

"Gesundheitspaß" (1935-1937) Photos Collection Privée

"Gesundheitspaß" (1935-1937):

En plus du "Feldscher Ausweis" et du "Gesundheitsdienst-Mädel-Ausweis", il existe un carnet de santé spécifique à la "Hitlerjugend" le "Gesundheitspaß".
Cet ensemble comprend le "Mitglied-Ausweis für den Bund Deutscher Mädel" ainsi que la papier du service sanitaire d'une jeune fille incorporée dans les "Bund Deutscher Mädel".


"Ausweis" pour une fillle appartenant au "Bund Deustcher Mädel" de la "Hitlerjugend".
Cette organisme était l'équivalent féminin de la Hajot masculine. Les jeunes filles de 10 à 14 ans servaient dans les "Jung Mädel" (équivalent de la DJ chez les garçons) et de 14 à 21 dans les "Bund Deustcher Mädel" (équivalent de la HJ chez les garçons).
Le but de cette organisme était d'endoctriner les jeunes filles afin d'en faire de futures femmes dévouées à leurs époux, au Reich et à l'effort de guerre. Plusieurs manuels comme le "Mädel im Dienst" ainsi que des programmes comme le "Glaube und Schönheit" (Foi et beauté) seront créés pour y contribuer.
Sur le devant du ausweis se trouve un tampon indiquant la région géographique de l'unité dans laquelle servait cette BDM soit "Obergau 14" qui correspond au " Gau Kurhessen".



A l'intérieur on trouve d'autres informations:
Son nom et prénom "BETHKE Anneliese", sa date de naissance "16.06.17"  et son adhésion au sein des BDM le "17.Aug.1935". Le papier comporte la photo de la jeune fille validée par deux tampons de la HJ ainsi qu'un papier certifiant son adhésion et son numéro dans la "Bund Deutsche Mädel". Cette jeune fille appartient à "Untergau 83" de la ville de "Kassel" comme l'indique les tampons validant la photo.



La photo de la jeune fille comporte quelques détails intéressants. Elle porte la "BDM-Weste" uniforme réglementaire pour les jeunes filles de la HJ en plus du "Halstuch". Sur son bras gauche apparaît le triangle indiquant le "Gebiet" (région) sous lequel se trouve le losange symbole de la HJ.


Pour finir au dos, se trouve les timbres de cotisations des années 1935 à 1937. Il est fort probable qu'après 1937 elle est reçu une feuille supplémentaire pour les années suivantes de cotisations (absente ici).


Le "Gesundheitspaß" est le carnet de santé des formations paramilitaires.
Sur le devant on retrouve le badge de membre du NSDAP ainsi que la mention "Hitlerjugend Gebiet Kurhessen". Dans certaines variantes du "Gesundheitspaß", on retrouve le losange de la HJ à la place du badge du NSDAP.


A l'intérieur on retrouve les informations sur la jeune "BETHKE Anneliese", comme son nom date de naissance et date d'adhésion au BDM. Le papier a été validé par "Ärtz" qui a jugé la jeune fille apte à servir dans la HJ. La validation est confirmée par la signature et tampon d'un cadre de la HJ, le "22.11.35".

vendredi 23 décembre 2016

"Gesundheitsdienst-Mädel-Ausweis" (1937-1942) Photos Collection Privée

"Gesundheitsdienst-Mädel-Ausweis" (1937-1942):

Parmi les classiques "Ausweis" existe une diversité d'autres papiers appartenant à une sous-branche d'un même organisme paramilitaire. Ainsi des "Ausweis" spécifiques seront créés en fonction du service auquel appartient le membre (sanitaires, transmission, marine, etc...).
Voici un ensemble d'une jeune fille de la "Bund Deutscher Mädel" servant dans la branche sanitaire des "Hitlerjugend".


Le premier document est un classique "Hitlerjugend Ausweis" pour une jeune fille de la "Bund Deutscher Mädel". On trouve le nom de la jeune fille "Edith SCHÖLZKE" né le "29.09.1925" (âgée de 17 ans en 1942) à "Schöneich" et résidant "Haupt Str.24" à "Linderode".
Elle est entrée dans la "Hitlerjugend" le "1.Okt.1936" son "Ausweis" portant le numéro "2909642".
Le papier est validé par un fac-similé du "Reichsjugendführer Baldur Von Schirach" le "11.Okt.1937" et sert dans l'unité "275/23".
 
  
Page de gauche un changement d'unité "17/275" réalisé le "28.03.1940" validé par un tampon.
La page de droite contient les timbres de cotisations de 1937 à 1940.
 
 
Le second document est un "Ausweis" spécifique aux formations sanitaire de la HJ portant le nom de "Gesundheitsdienst-Mädel-Ausweis", service sanitaire de la branche féminine des jeunesses hitlériennes. Tout comme le "Feldscher Ausweis", le modèle pour BDM possède sur la couverture la "Leben rune" symbole des formations sanitaires paramilitaires (HJ, SA, NSKK) ainsi que le numéro du "Gebiet" (région) N°2 correspondant à "Mark Brandenburg".
 
 
A l'intérieur on retrouve les mêmes informations que dans le "Ausweis".
Tout comme le papier précédent le "Gesundheitsdienst-Mädel-Ausweis", ne comporte pas la photo de la propriétaire bien que le document fut validée. Le document a été validé le "20.03.1942" par un "Ärtz" de la région "Mark Brandenburg". Cette validation indique que la jeune file a suivi une formation de premier secours au sein de la branche sanitaire de cette organisme.
Bon nombre de jeunes filles de la "Bund Deutscher Mädel" serviront après leur passage dans la "Hitlerjugend" dans différents organismes d'aides comme la "Deutsches Rotes Kreuz" ou encore le "NationalSozialistische Volkswohlfahrt".
 


vendredi 9 décembre 2016

"Bis HJ-Feldscher zum LS-Obertruppwart" (1940-1942) Photos Collection Privée

"Bis HJ-Feldscher zum LS-Obertruppwart" (1940-1942):

Parmi les classiques "Ausweis", il existe une diversité d'autres papiers appartenant à une sous-branche d'un même organisme paramilitaire. Ainsi des "Ausweis" spécifiques seront créés en fonction du service auquel appartient le membre (sanitaires, transmission, marine, etc...).
Voici un ensemble de document d'un jeune "Hitlerjugend" servant comme auxiliaire sanitaire puis sous-officier dans la défense passive.


Le premier document est un "Ausweis" spécifique aux formations sanitaire de la HJ portant le nom de "Feldscher Ausweis", il est donc destiné à un auxiliaire sanitaire de la HJ.
Sur la couverture on retrouve la "Leben rune" symbole des formations sanitaires paramilitaires (HJ, SA, NSKK) ainsi que le numéro du "Gebiet" (région) N°21 correspondant à "Baden".



A l'intérieur les informations habituelles sur le propriétaire.
Notamment une photo, le nom "Walter STEIERT", né le "7.09.1924", né à "Freiburg" est résidant à "Bügerwherstrasse 30".

Le papier étant validé par la signature un chef du service sanitaire et le caché du "Bann 113",  le "29.03.1940" (il est alors âgé de 16 ans).
La page la plus à droite indique qu'il a reçu deux stages de mise a niveau le "7.5.1940" et le "12.08.1940". Dans certains cas, les auxiliaires sanitaires peuvent recevoir des formations plus poussés sur l'accès aux soin ou passer des examens pour devenir "Ärtz" (médecin).



La photo nous importe quelques informations sur la tenue du jeune HJ. Il porte notamment une "Winterbluse" par dessus sa "Sommerhemd" et porte un "HJ Führerschnur", probablement celui de "HJ-Kameradschaftsführer" à sa poche gauche.


Toujours du même jeune homme, se trouve un "Ausweis" d'entré dans la "Luftschütz". Bon nombre de jeune "Hajot" feront leurs fait d'armes dans diverses unités affectés à la dépense passive. Que ce soit les "HJ-Feuerwerscharen" ou encore les "HJ-Luftwaffenhelfer", les jeunes filles ne sont pas épargnées car certaines serviront elles aussi dans des unités affecté à la LS.
Son unité couvre le secteur "Württemberg / Baden".



A l'intérieur les mêmes informations que sur son "Feldscher Ausweis".
On apprend cependant quelques informations supplémentaires notamment son "statut" de "Schüler" et qu'il est affecté à la "Reviergruppe IV a". Le document étant validé par un "Orstruppe" de "Freiburg" le "2 Dezember 1940".



Au dos, les années et les cachet de validation de son adhésion à la défense passive de 1940 à 1942.


Le dernier document étant un autre "Ausweis" de la "Luftschütz".
On retrouve son nom, sa photo, son numéro de matricule "V/4225" et son grade "LS-Obertruppwart".

"Luftschütz Truppwart" et "Luftschütz Obertruppwart" sont l'équivalent des sous officiers. Pendant la guerre les LS sont désignés par la police de leur secteur, qui les choisissent en fonction de leurs "aptitudes". Etant donné qu'il a suivit une formation de "Feldscher" (auxiliaire sanitaire) dans les "Hitlerjugend", il est fort probable que le jeune "Walter STEIERT" serve dans troupes sanitaires de la défense passive.
Le papier étant validé le "23 Juli 1942" (il est alors âgé de 18 ans) dans la ville de "Stuttgart" par un gradé de la "Luftschütz".



Sur le devant, un rôle sur l'utilisation de ce type de "Ausweis".


Au dos, un timbre de cotisation pour l'année 1942.

vendredi 25 novembre 2016

"Mitglied-Ausweis für den Bund Deutscher Mädel" (1934-1937) Photos Collection Privée

"Mitglied-Ausweis für den Bund Deutscher Mädel" (1934-1937):

Pour chaque formation paramilitaire, il existe une diversité de documents. Parmi ces papiers se trouve le "Ausweis" qui est un modèle spécifique à chaque formations du NSDAP (SA, HJ, NSKK, DAF, AllgSS, etc...). En sachant qu'il en existe des variantes de ce document du au changement administratif et autres au cours des années. Chaque "Ausweis" étant généralement unique par les informations et photo qu'il contient sur le propriétaire.  

"Ausweis" pour une jeune fille appartenant au "Bund Deustcher Mädel" de la "Hitlerjugend".
Cette organisme était l'équivalent féminin de la Hajot masculine. Les jeunes filles de 10 à 14 ans servaient dans les "Jung Mädel" (équivalent de la DJ chez les garçons) et de 14 à 21 dans les "Bund Deustcher Mädel" (équivalent de la HJ chez les garçons).
Le but de cette organisme était d'endoctriner les jeunes filles afin d'en faire de futures femmes dévouées à leurs époux, au Reich et à l'effort de guerre. Plusieurs manuels comme le "Mädel im Dienst" ainsi que des programmes comme le "Glaube und Schönheit" (Foi et beauté) seront créés pour y contribuer.
Sur le devant du ausweis se trouve un tampon indiquant la région géographique de l'unité dans laquelle servait cette BDM soit "Obergau 21".


 
A l'intérieur on trouve d'autres informations:
Son nom et prénom "VEITH Franziska", sa date de naissance "24.7.21" sa ville natale "Neusatz" et son adhésion au sein des JM/BDM le "1 Dez 1933".
A cette date, elle est alors âgée de 12 ans, elle fait donc partie de la branche des "Jung Mädel", le document est réalisé le "17 März 1934".



La photo de la jeune fille comporte quelques détails intéressants. Elle est en tenue traditionnelle des JM / BDM, se composant de la "Weiss Bluse", la "Halstuch" réglementaire et la  jupe caractérisant cette organisme féminin, notez qu'elle porte son triangle de "Gebiet" sur le bras gauche.


Pour finir au dos, se trouve les timbres de cotisations des années 1934 à 1937. Il est fort probable qu'après 1937 elle est reçu une feuille supplémentaire pour les années suivantes de cotisations (absente ici).