vendredi 6 avril 2018

"NSKK Sturmstander Motorstandarte 5/M159 Mülhausen I/Elssäs" (1940-1945) Photos Collection Privée

"NSKK Sturmstander Motorstandarte 5/M159 Mülhausen I/Elssäs" (1940-1945):

Le "NSKK Sturmstander" est le drapeau qui était remis à chaque "Motorsturm", étonnant donné que le NSKK est le descendant directe des unités de cavaleries, il n'est guère étonnant que ce drapeau de compagnie reprenne une forme similaire à ceux des unités de "Ulhan".
C'est un drapeau d'une très grande qualité de confection, il est réalisé en coton pourvu de bande en fils d'argent. Il mesure environ 115cm x 58cm et possède deux faces identiques.



En haut à gauche dans un losange entouré de fil d'argent, des chiffres qui correspondent à l'unité.
La couleur identifie le "NSKK Motorgruppe", ici la couleur orange est destinée au "NSKK Motorgruppe Südwest" dont fait partie l'Alsace. A l'intérieur, brodée en fil noir se trouve le numéro de l'unité "Sturm 5 der Motorstandarte 159".
 La "NSKK Mortorstandarte 159" était stationnée dans la ville Alsacienne de "Mülhausen" (Mulhouse), sachant que le positionnement des unités NSKK se font en fonction du numéro à savoir "Staffel I" (Stürme 1 à 9) est localisé dans la ville principale et le "Staffel 2" (Stürme 11 à 19) dans les localités alentour, on  peut donc supposer que la "Sturm 5 der Motorstandarte 159" se situe à proximité du centre ville de Mulhouse.


En bas à gauche, on retrouve sur fond noir et finement brodée en fil d'argent le "NSKK Ärmelraute für Kraftfahrer", qui est le symbole que l'on rencontre en bas de la manche gauche sur les "NSKK Feldbluse" qui est l'emblème des conducteurs.


Quelques détails de la confection du drapeau. On note que la croix gammée est réalisée en une seule pièce puis rapportée sur le rond blanc. Le rond blanc lui est cousu sur la partie rouge et son pourtour est rehaussé de tissu noir le parcourant.



Le drapeau est maintenu au mat via cinq crochets en fer nickelé. Sur cet exemplaire, seul trois crochets ont survécu.


Une photo d'époque provenant du livre les "Malgré Nous" de E.Riedweg, illustrant la présentation des "NSKK Sturmstander" aux unités stationnées en Alsace.

vendredi 23 mars 2018

"NSKK Signalhorn" (1941-1945) Photos Collection Privée

"NSKK Signalhorn" (1941-1945):

Le "Signalhorn" soit corne de signal, est un instrument utilisé depuis des décennies par les diverses armées. Il reste un élément que l'on rencontre à plusieurs occasions, comme un rassemblement, l'heure du repas ou encore un assaut.
Sous le IIIème Reich, des bugles spécifiques avec emblèmes seront créés pour les formations paramilitaires. Le musicien "Hornist" est dans la tradition militaire allemande, ce musicien joue aussi du fifre et fait également fonction de brancardier.
Ce bugle est en laiton recouvert de nickel par électrodéposition, il a encore la change de posséder ses "Trodel" aux couleurs de formation paramilitaire comme la Allgemeine SS, la Hajot ou même la NSKK.




Les "Trodels" sont réalisées via un mélange de coton (noir) et de fil d'argent.
Les couleurs noires et blanches ne sont pas sont rappeler celle de la Prusse.


 
 
Sur la base du clairon, se trouve poinçonnées finement les lettres "K.S" devant correspondre aux initiales du fabricant et la date "1941".



Ce qui caractérise se "Signalhorn" au NSKK est le fait qu'il possède sur le devant un aigle NSKK du second type avec aile large et banderole. Il est probablement réalisé avec un alliage à forte proportion de zinc.


En comparaison, deux "NSKK Signalhorn" complet avec leurs "Trodels" et du même fabricant "K.S 1941". Celui de droite a été dénazifié par suppression de l'aigle NSKK afin de resservir après guerre, il fut trouvé dans les environs de Metz en 2015.


Pour illustrer l'utilisation de la corne de signal, deux photos provenant de l'un de mes album NSKK.
Ce "NSKK Trompeter" sonne le rassemblement d'une unité "NSKK Verkehrserziehungsdienst" via son "NSKK Signalhorn" dans les environs de "Wien" en 1938.


vendredi 16 février 2018

"Verkehrserziehung im NSKK" (1937-1945) Photos Collection Privée

"Verkehrserziehung im NSKK" (1937-1945):

En 1937, lorsque le "NSKK-Verkehrserziehungsdienst" fut crée, une panoplie d'items pour aider à la formation des futurs unités NSKK et des "Motor-HJ" apparurent.
En plus des "NSKK-Verkehrserziehungsdienst Tafel" ou encore des jeux comme le "NSKK und HJ Vekehrsspiel", des petits livrets destinés à l'apprentissage furent créés.
Cet exemple intitulé "Verkehrserziehung im NSKK" est destiné au hommes du NSKK en formation. Il existe d'autres livrets spécifiques à la "Polizeï" comme le "Kraftfahrer im Verkehr" et d'autres prévus pour l'usage des unités motorisés de la "HitlerJugend".
Ces différents livrets pouvaient aussi être remis au civils lors des sessions de formations au code de la route.

 
Sur la couverture se trouve l'aigle du 1er type du NSKK à aile courte et banderole.
Il sera remplacé en 1939, par un nouveau "NSKK Adler" à aile longue.


Le livret contient de nombreux dessins, schémas explicatifs et textes.
Il explique le bon comportement que doivent adopter les cyclistes, automobilistes et piétons afin de respecter la réglementation en vigueur. Ce livret donne également quelques recommandations à l'automobiliste lors de la présence de cycliste sur la route, en hivers, etc...




Pour finir une photo d'époque tirée de mon album NSKK.
On note qu'à coté du "NSKK-Truppführer", ce jeune NSKK tient dans sa main le livret "Verkehrserziehung im NSKK".
Devant lui se tient une maquette détaillée avec panneaux, voitures, rues, etc...pour former les "NSKK Verkehrserziehungsdienst" à la sécurité et protection routière.

vendredi 5 janvier 2018

"NSKK-Verkehrserziehungsdienst Tafel" (1937-1945) Photos Collection Privée

"NSKK-Verkehrserziehungsdienst Tafel" (1937-1945) :

En 1937, le "NSKK Verkehrserziehungsdienst" est créé, son rôle prévu pour l'éducation au code de la route. Pour ce faire des panneaux pédagogiques furent réalisées afin d'expliquer le code de la route.
Ils étaient destinées à l'instruction des futurs unités NSKK VED sur la circulation, des unités de police, des membres de la "Motor-HJ" ou encore d'expliquer au civils les infractions qu'ils ont commises.




 
 
 
 
Propagande oblige sur plusieurs tableaux, on retrouve des membres des formations paramilitaires ou étatique du NSDAP. Une manière de rappeler que le NSDAP était omniprésent dans l'Allemagne sous le IIIème Reich et ainsi se familiariser avec les divers organismes
Un jeune "Hajot" à vélo:
 
 
Des "Schupos" en service:
 

 
Un fonctionnaire de la "Reichspost":
 
 
 Des membres de la "Sturmabteilung" et du "NSKK":
 

 
Des militaires de la "Heer":
 
 
Un homme de la "Luftwaffe" portant une tenue d'été / sortie:
 
 
Une photo d'époque, tirée de l'un de mes albums NSKK, illustrant l'utilisation des "NSKK-Verkehrserziehungsdienst Tafel". Un "NSKK-Truppführer" fait cour à de futur membre du "NSKK-Verkehrserziehungsdienst" en utilisant les affiches pédagogiques situé en arrière fond et un tableau noir pour les schémas explicatifs.
 


vendredi 22 décembre 2017

"NSKK und HJ Vekehrsspiel" (1939-1945) Photos Collection Privée

"NSKK und HJ Vekehrsspiel" (1939-1945):

Ce jeu est le fruit de la coordination entre la direction du "NSKK" et de la "Hitlerjugend", se voulant éducatif pour les enfants, cet objet n'en reste pas moins une pièce de propagande. Propagande que l'on retrouve avant tout sur le couvercle et tout le long du jeu.
Il a pour but de former les jeunes "Hajot" appartenant à la branche motorisée de la "Hitlerjugend" la "Motor-HJ" à la prévention routière.
Le but étant de faire de ces jeunes "Motor-HJ" d'éventuellement membres de la "NSKK" voir de la sous branche "NSKK-Verkehrserziehungsdienst" .


 
En haut à gauche de la boite, se trouve l'aigle du NSKK premier type (1934-1936) avec banderole NSKK. Ce jeu devait être supervisé par la présence d'un membre du NSKK afin de clarifier certains élément sur la sécurité routière, règles de circulation, etc...


Pour indiquer que ce jeux convient à la HJ, on retrouve en haut à droite, le symbole de cette organisme à savoir le losange à croix gammée.


Le jeu se veut le reflet du NSDAP et de ces codes vestimentaires.
Ainsi en dessin, on retrouve un membre de la "Hitlerjugend" portant la "Braunhemd", la "HJ-Armbinde" et l'insigne de membre de la HJ dit "HJ-Mitgliedsabzeichen" au niveau de la poche gauche.



Pour représenter l'instructeur / chef de jeux, on retrouve un membre du NSKK au grade de "NSKK-Truppführer" (deux clous / étoiles). Il porte l'uniforme réglementaire comprenant la "NSKK-Braunhemd", "NSKK-"Feldmütze" et la "Zweidornschnall" et les attributs spécifique à cette organisme. Petit détails intéressant, la réglementation de 1936 indique que le grade doit être reporté sur le calot. Le dessinateur n'a pas représenté cet aspect du règlement sur le dessin.


Le jeu étant complet, celui-ci se décompose en différentes parties:
-Un plateau de jeu.
-Des accessoires.
-Les cartes questions.
-Le livret de règle.



Dans le couvercle se trouve l'étiquette du fabricant "Süddeustche Zellwolle Kelheim / Donau".
Dans certains cas, on peut même retrouver des tampons de réception d'unité de la "Motor-HJ".
L'étiquette du fabricant indique que le jeu est commercialisé dans le domaine publique.


 
Le petit livret contenant les différentes règles de jeu.
Inutile de préciser que ce jeu est extrêmement complexe, mélangeant différent contexte de code de la route, circulation, accidents, etc...
 
 
 
 
Quelques informations sur le "Copyright" déposé en 1939 du jeux.
L'apparition de ce terme date de 1790.
 
 
Le plateau de jeu, se découpe en quatre grandes zones.
 
 
On y retrouve les différents endroits "Block" où doivent se rendre les joueurs.
 

De nombreux panneaux, giratoire, sens de circulations et autres sont présent.
Mettant ainsi le joueur dans la pôle d'un automobiliste (ou autres) devant respecté les différents réglementations.




Les accessoires représentant le joueurs sous la forme de véhicules, piétons, charrette, motos, etc..
 
 

Pour finir comme dans tout jeux, les cartes avec questions / réponses et autres lieux où le joueurs doivent se rendre.